Burkina Faso

mappa-burkina-faso

Pays de l’ ouest-africain. Pays de population très âgée .Le Burkina Faso dispose d’un régime centralisé, de type rural, (villages de huttes) et de centres urbains Ouagadougou. le taux annuel moyen de croissance démographique (3%) n’est pas encore stabilisée vers le bas, à cause d’un taux de natalité constamment élevé, mais surtout à caused’une réduction marquée de la mortalité. les conditions de vie de la population ne sont pas encore satisfaisantes (mortalité infantile de plus de 9%,espérance de vie d’environ 48 ans). Malgré l’annulation de la dette internationale décrétée en 2005, les conditions économiques sont précaires. La situation sanitaire est la plus préoccupante du continent. en 2001, une épidémie de méningite a tué plus de 1500 personnes et le gouvernement a été contraint de financer une vaste campagne de vaccination. Le virus VIH touchait 7% de la population en 1997, mais le pourcentage est en voie d’amélioration. Malgré les campagnes de sensibilisation des associations des droits de l’homme et de la législation stricte sur le sujet, le phénomène d’excision traditionnelle est très répandu. Environ 70% des filles et des femmes du Burkina Faso souffre la mutilation génitale. Dans la capitale, il y a 8.000 avortements illégaux. Le Programme de développement des Nations Unies (PNUD), dans le rapport de 2004, a estimé qu’au moins 61% des Burkinabés vivent avec moins d’un dollar par jour.

Le GICAM en BURKINA FASO

Centre médical Paul VI, Ouagadougou
En collaboration avec les chaînes de la Fondation

Dates: 2010-2011-2012-2013-2014-2016

 

 

CANAUX DE FONDATION EN BURKINA FASO AVEC PROJET GICAM

logo-canali

LE «PROJET SOCIAL ET SANTE » A LA MAIN POUR L’AFRIQUE « 

Ouagadougou,  BURKINA FASO

Le GICAM opère au Burkina Faso depuis 2010 dans des projets sociaux et sanitaires. Grâce  à sa vaste expérience dans le domaine de la chirurgie reconstructive des membres supérieurs le GICAM est l’un des partenaires les plus qualifiés dans ce secteur sur le continent africain.
L’action de GICAM se veut l’éthique et le travail conforme à certains critères tels que le respect des communautés locales, l’intégrité et la transparence.

ZONE DE COMPETENCE: socio-sanitaire

ACTIVITE: Chirurgie de la main Interventionniste et reconstructrice, microchirurgie des membres

CONTREPARTIE  LOCALE: Hopital Paul VI, Ouagadougou

ANALYSE DES BESOINS

Le Burkina Faso est l’un des pays les plus pauvres du monde, où la santé est très précaire, et totalement à la charge du patient. Comme il n’y a pas de soins gratuits, la famille d’un enfant présentant une malformation des membres ou un traumatisme, des brûlures, ou des plaies se trouve totalement livrée à elle-même et doit faire face seule à la situation. Cet aspect n’est souvent pas immédiatement apparent, même à l’œil de volontaires internationaux.

La main, morphologiquement complète et fonctionnant correctement, est présente chez l’homme dès la naissance, et c’est un élément essentiel pour la vie. Elle permet, grâce à sa fonction de pinces de préhension et d’opposition du pouce, la manipulation d’objets et leur utilisation, l’exploration du monde et l’apprentissage de l’environnement.
Les malformations de la main, sont nombreuses et de gravité variable. Au Burkina Faso les pathologies les plus fréquentes sont: l’union de deux doigts ou plus, la présence de doigts surnuméraires, l’absence d’un ou plusieurs doigts, la déformation dans la position repliée des doigts, la déviation latérale des doigts, la présence de doigts plus courts.il existe aussi des malformations complexes dues à des brûlures sévères, parfois associées à des fractures, des traumatismes complexes ou des lésions suite à des coups de couteaux. Dans ces conditions, un déficit fonctionnel majeur affecte le développement physique et mental de l’enfant, son comportement et sa vie sociale. Il est donc nécessaire d’intervenir de manière décisive.
Le développement sanitaire du pays ne permet pas la prise en charge reconstructive, microchirurgicale et plastique, ceci dû aux centaines de kilomètres à parcourir pour accéder aux soins, et à l’impossibilité de payer l’intervention ou d’acheter les médicaments prescrits.

BÉNÉFICIAIRES DU PROJET

PROJET « Une main pour l’Afrique », s’adresse principalement aux patients pédiatriques ayant des problèmes fonctionnels des mains, et vise à traiter les déformations et les suites d’accidents, et permettre l’insertion dans le monde du travail une fois la rééducation terminée.

BÉNÉFICIAIRES DIRECTS:

Enfants 3-15 ans – 70%
Femmes 18-40 ans – 10%
45 ans Hommes – 20%

BÉNÉFICIAIRES INDIRECTS:

Le personnel local pour:

Zone chirurgie-orthopédie et de réadaptation Area.

OBJECTIFS DU PROJET:

             Objectif global

  • Reconstruction Limb chirurgicale et supérieure Plastiques

Objectifs spécifiques

  • Restaurer l’activité manuelle et fonctionnelle.
  • Améliorer la qualité de vie de l’individu.
  • Impliquer et éduquer fonctionnels physiothérapeutes de l’activité de récupération de la structure locale.

Le projet se déroule sur deux ans, avec une équipe composée d’un minimum de 5 personnes:

1 chirurgien plastique / orthopédique
1 microchirurgien
1 Anesthésiste
1 Instrumentiste de la salle d’opération
1 Physiothérapeute

Durée de la mission: 15 jours
plan de travail prévu: la reconstruction chirurgicale
Nombre de  patients à visiter prévu: c.a. 100 mission
chirurgie programmée: c.a. 40 mission
interventions quotidiennes médiatiques: 3/4
interventions médiatiques Durée: ½ à 2 heures
Prévision des patients nécessitant des tuteurs postopératoires: 40% du total
Les patients ayant besoin d’ une Physiothérapie: 50% du total.